Smartphone                

Le rôle d’assistant personnel qu’a pris le smartphone le fait concentrer une masse de données très importantes sur son propriétaire. C’est une cible idéale pour qui souhaite capter de la donnée usager. Les applications collectent, souvent sans même le savoir, des données sensibles. L’utilisation de librairies logicielles mal maîtrisées peut conduire à des collectes pirates, parfois même illégales.

Objets connectés / Données de flux

Les objets connectées génèrent des flux de données parfois en continu. L’anonymisation de ces données requiert des procédures spécifiques et met en œuvre des technologies différentes des solutions d’anonymisation classiques.

Smarthome

Le croisement des données issues des objets connectés de la maison permet d’en savoir beaucoup sur le foyer. Une collecte apparemment anodine peut aboutir à une situation non prévue et des conséquences désastreuse pour l’image de la marque.

Smartcity                   

La multiplication des capteurs connectés dans la ville nécessite une attention toute particulière des exploitants au regard de la confidentialité des données personnelles. Caméra urbaines, lecteurs de plaques pour les parking, ticketing de transport en commun,… toutes ces données une fois croisées représentent un réel potentiel de savoir sur les citoyens et doit être solidement protégé.

Voiture connectée

La voiture connectée et à fortiori la voiture autonome, accompagnées des différentes application de réservation, de guidage, ou d’assistant de transport, est tout autant que la maison une source importante de données personnelles.

Wearable

Les objets portables, plus encore que tout autre objet connecté véhiculent des informations très personnelles, qui une fois analysées peuvent se rapprocher de données à caractère médical.